Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

L'équitation ? Une affaire de communication et de comportement !

Ce site évoque, par les BLOGS du travail des chevaux que je manipule d'une part et les DOSSIERS d'autre part, quelques unes des grandes lignes de notre culture équestre en mettant la priorité sur la communication : c'est la raison pour laquelle j'ai une approche "comportementale" pour manipuler les chevaux. et je dis bien comportementale, excluant volontairement le mot éthologique puisque "l'équitation éthologique" est littéralement un non-sens (coup de "gueule de Jean-Claude BARREY, éthologue, LUI !).
Dans la relation qui m'unit au cheval, tout commence par "observer et réfléchir", puis "demander et laisser faire".......

Pour préparer les chevaux, j'ai recours à des mobilisations issues de la kinésithérapie équine et des massages dont les bases viennent de Jim MASTERSON. L'équitation à proprement parler n'est envisagée qu'après ces préparations mentales puis physiques.

Je n'aurai pas la prétention de dire que ce site est le reflet de "l'Equitation de Tradition Française", mais que ce qui y est exposé fait partie de cette Equitation, tant sur le fond que dans la forme !

Je ne suis pas plus "bauchériste" que quiconque, même si j'en emploie les principes dans une grande majorité de cas, car se vouloir bauchériste sans les corrections de Baucher ou d'un de ses élèves....... d'où, quand la question m'est posée de savoir si je suis bauchériste première ou deuxième manière, d'obtenir en guise de réponse : je suis bauchériste, probablement, .... "à ma manière" !

En effet, j'ai recours fréquemment à ce qui me sert "d'évangile Équestre" où je trouve toujours des pistes pour me sortir d'impasses ou tout du moins pour lever des doutes : "EQUITATION ACADÉMIQUE, du général DECARPENTRY".
Une fois des solutions envisagées, il est vrai que je reviens à des concepts bauchéristes où ce qui prime à mon sens, c'est le fait que la position prime sur l'action.... ce à quoi je rajoute : à condition d'avoir à volonté l'énergie indispensable au mouvement, ce qui n'avait pas échappé au général qui mentionne, pour faire bref : 

".......... Tout travail sans impulsion = travail nul !............"
que je reformule souvent lors de stages ou de séances de travail ouvertes au public sous la forme :
"..........Pas de moteur = pas de mouvement = pas d'équitation !.............."

Sylvain BEAULIEU.

LIVRE D'OR, derniers messages

17.10.2018 Invité wrote:
Dans les mains de Sylvain, le…

Dernier commentaire posté